mercredi 23 septembre 2015

La croissance infinie dans un monde fini

Tu l'aimes ta vieille motocyclette.
Mais tu culpabilises.
Partout on te le répète : l'air est pollué, les gens sont malades et tu te dis que tu pourrais l'être aussi.
On te dit que tu es mauvais, que c'est de ta faute, que tu n'est pas raisonnable, que c'est à cause de gens comme toi que tout se barre en quenouille.
Zut.
C'est emmerdant, et du coup, tu ne te sens pas très bien dans tes baskets.
Tu ne vas quand-même pas prendre le bus !
Polluer c'est mal, et quoi que tu fasses, ta motocyclette pollue et nuit à la planète. (Ou plus exactement à ceux qui y vivent, la planète, elle en a vu d'autres...hahaha)
Tu serais bien tenté de te débarrasser de ton vieux bout de ferraille. 
(Si tu vis à Paris - pauvre de toi - tu n'as même plus le choix)
Toi qui t'obstines à croire en la croissance infinie dans un monde incontestablement fini, sache que la production d'une motocyclette neuve génère entre 8 et 10 tonnes de CO2.
Avant d'en émettre autant, en calculant à la louche, tu pourrais rouler encore environ 200000km avec ta vieille pétoire.
Mais...
Ton banquier t'accordera un crédit.
Ton concessionnaire fera du chiffre.
Ton assureur te fera signer un nouveau contrat.
Tu participeras encore à la croissance infinie dans un monde fini.
(et c'est bien ce qu'on attend de toi)
Bravo.
Ça ne te gène pas plus que ça d'être pris pour un imbécile ?


3 commentaires:

  1. Bien vu :-)

    Je vais tout poluer le Lubéron ce ouiken épicétou !

    RépondreSupprimer
  2. Ouaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!! On va tout polluer le Lubéron...

    RépondreSupprimer